Array

La SAAQ paralysée pour un mois… mais votre permis est (encore) gratuit

Pour le prochain mois, ne comptez pas (trop) sur la SAAQ. C’est le Grand Déménagement numérique SAAQClic…

Pour célébrer ses 45 ans – non, sérieusement: c’est parce qu’elle en avait bien besoin que la SAAQ se refait une beauté numérique. Et lorsque cette opération “transition” sera terminée, une cinquantaine de nouveaux services seront désormais disponibles en ligne, autant pour les citoyens que pour les entreprises, les partenaires et les commerçants. De même, la vingtaine de services déjà offerts par le portail Internet de la SAAQ seront bonifiés.

Vous êtes de ceux qui ont longuement patienté dans l’une des salles d’attente de mandataires de la SAAQ, petit ticket numéroté en main, les yeux rivés au compteur afin de ne pas perdre votre tour?

You are reading: La SAAQ paralysée pour un mois… mais votre permis est (encore) gratuit

Eh bien, bonne nouvelle: à compter du 20 février 2023, ça sera chose du passé. Parce que vous pourrez, dans le confort de votre chez-vous, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept…:

  • transférer un véhicule d’un particulier à un autre;
  • remplacer ou annuler un permis de conduire;
  • suivre votre dossier en temps réel;
  • réimprimer un certificat d’immatriculation ou un transit temporaire (qui en profitent pour respectivement passer du vert et du jaune au blanc “impression maison”).

Du coup, les plaques d’immatriculation ne pourront désormais être reçues que par la poste, une période pendant laquelle la nouvelle automobile devra porter une plaque temporaire comme celle ci-dessous, imprimable à la maison.

La SAAQ paralysée

Surpris, n’est-ce pas, que ces simples actes demandaient, encore aujourd’hui, de passer par le téléphone, voire de se rendre à un point de services? Sauf que derrière cette transition numérique, se cache la moins bonne nouvelle:

Readmore : The Supreme Court has another chance to uphold religious liberty for small business owners

Pendant pratiquement un mois, soit à compter de ce jeudi 26 janvier à 17h tapantes, jusqu’au(tour) du 20 février (2023), la grande majorité des services offerts par la SAAQ sont paralysés. 

Certes, les bureaux régionaux demeurent ouverts et les services téléphoniques continueront d’être offerts. Mais ils ne seront accessibles que pour les transactions “essentielles” suivantes:

  • vérifier la validité d’un permis de conduire;
  • remplacer un permis perdu ou volé;
  • échanger un permis étranger;
  • vérifier de la conformité d’un véhicule routier;
  • obtenir un dossier de conduite (en cas d’urgence seulement);
  • examens de conduite pratiques;
  • libérer un véhicule saisi (directement à la fourrière);
  • vérifier le droit d’immatriculer un véhicule;
  • services aux accidentés de la route.

C’est donc dire qu’à compter de ce vendredi 27 janvier au matin, et jusqu’au 20 février, seront temporairement suspendus les services suivants (entre autres):

  • immatriculer un véhicule (neuf ou usagé);
  • obtenir son permis d’apprenti conducteur;
  • faire remplacer une plaque d’immatriculation endommagée;
  • remiser son véhicule (ou le mettre au rancart);
  • demander un dossier “comportement” (pour les conducteurs, exploitants et propriétaires de véhicules lourds).

Notez que si l’immatriculation de véhicules en tant que telle est suspendue, le commerçant pourra quand même vous remettre une attestation de transaction et un maximum de 3 certificats d’immatriculation temporaires (transits), afin que vous puissiez circuler à bord de votre nouvelle automobile pendant la période de transition.

Pour payer ce permis (presque) gratuit…

Une mise à niveau bien nécessaire

La SAAQ invoque des raisons comme la diminution d’attente dans les files, la réduction des déplacements jusqu’aux points de services (bientôt, on n’aura plus besoin d’auto! 🙂) et moins d’utilisation de papier pour justifier cette mise à niveau. 

Honnêtement, aucune raison n’est nécessaire: en cette deuxième décennie du nouveau millénaire, il était plus que temps pour la société de moderniser l’infrastructure technologique qui, mine de rien, ne permettait pas (encore) l’immatriculation en ligne (!), ni même la consultation de son propre dossier de conduite.

Readmore : Man suffers serious injuries in shooting in Whalley neighbourhood

Mise en place au début des années 1980, soit peu après la naissance de la SAAQ, cette architecture “cloisonnait”, aux dires de la SAAQ, quelque 300 systèmes et 10 milliards de données. L’intégration des données débouchera en un dossier unique d’usagé, réunissant les informations sur son dossier de conduite, son permis et ses véhicules immatriculés, de même que ses renseignements financiers et médicaux. 

Surtout, l’usagé aura accès à ces informations en ligne (et sécurisées, promet-on) 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Une ligne téléphonique automatisée sera également offerte.

En attendant, préparez votre Cliq…

Ce Grand Déménagement numérique, qui va durer un mois, coûtera près d’un demi-milliard de dollars à la SAAQ et sera l’oeuvre de LGS, une société IBM. 

Un mois, c’est d’ailleurs fort court. On s’en doute, lorsque les services de la SAAQ reprendront, ils le feront graduellement. De fait, ceux qui s’attendent à ce que tout soit en poste le 20 février à 8h du matin seront sûrement déçus, car la Société prévoit une “ouverture graduelle du robinet”. Conjuguée à l’effet domino d’un mois sans la plupart des services, le rodage pourrait durer jusque tard au printemps.

En attendant que tout soit en place, prévoyez le coup et sortez les quatre documents qui vous seront demandés pour que “SAAQCliq”. En effet, la création de votre nouveau compte d’usagé exigera votre permis de conduire, votre carte d’assurance maladie, votre numéro d’assurance sociale et d’un avis (récent) de cotisation de Revenu Québec.

45 ans de SAAQ en chiffres:

  • En 1978, la toute nouvelle SAAQ qui venait de voir le jour avait émis 3,12 millions de permis de conduire et accordé l’immatriculation à 2,95 millions de véhicules. 
  • En 2021, la SAAQ a délivré 5,66 millions de permis de conduire et procédé à 7 millions d’immatriculations de véhicules.
  • En 2021, la société a complété 25 millions de transactions et répondu à 1,5 million d’appels.

Related Articles

Related Posts


This will close in 0 seconds